Association de soutien à Laurent Ségalat

Archive for mars 2011

Une première victoire

Posted by assoclseg sur mars 17, 2011

Les proches respectent la confidentialité qui leur a été demandée. : les éléments qui suivent ont tous été évoqués dans la presse .

 

Une première victoire

 Mars 2011

D’après la contre-expertise médico-légale

Catherine SEGALAT aurait été victime d’un accident

 

Voilà maintenant  14 mois que Laurent est en prison. Dans notre lutte pour faire éclater la vérité, nous venons d’avoir une première bonne nouvelle. La contre-expertise de l’autopsie demandée et payée par la défense est enfin arrivée : elle conclut à un accident.

 

C’est le Pr Dominique Lecomte, Directrice de l’Institut Médico-légal de Paris, qui a conduit cette contre-expertise. Ce médecin-légiste est reconnu au niveau international pour ses nombreuses missions. Elle  a travaillé sur les éléments de l’autopsie de Catherine Ségalat de mi-octobre 2010 au 14 février dernier. Le travail a été approfondi et nous n’avons pas beaucoup communiqué durant cette période dans l’attente d’éléments pouvant innocenter Laurent. C’est chose faite. Ce rapport contient de nombreuses photos appuyant les démonstrations et  une bibliographie de 3 pages montrant que les dires du Pr Lecomte s’appuient non seulement sur son professionnalisme et son expérience mais aussi sur des références qui font autorité.

 

Quatre éléments conduisent à évoquer  un accident :

          l’état du cœur indiquant une possibilité de malaise cardiaque,

          le contenu gastrique correspondant à une demi-vidange et indiquant un arrêt de la digestion antérieur à l’arrivée de Laurent, 

          une fracture « linéaire » à l’arrière du crâne pouvant correspondre à une chute arrière contre une marche d’escalier et enfin,

          l’absence de fracture sous les plaies qui étaient considérées auparavant comme des traces de coups de marteau.

Ces quatre éléments sont suffisamment convaincants pour innocenter Laurent, notamment celui concernant la digestion qui l’exclut de toute implication.

 

Nous attendons maintenant les suites de la procédure. Deux autres rapports demandés aussi par la défense devraient suivre : il s’agit d’un rapport psychiatrique fait par  le Dr Zagury et d’un rapport de criminologie fait par Mme Van der Horst. Nous espérons que Laurent sortira très prochainement et pourra rejoindre les siens.

 

 

Rappel :

 

Il faut rappeler que l’autopsie officielle n’a été au dossier que 4 mois après le drame. Est-ce la durée habituelle ou y avait-il justement déjà un doute ? Cela signifie que l’on a accusé Laurent au départ sans que la défense ait un document disant de quoi Catherine était morte. Cela n’empêchait pas les enquêteurs de parler de « coups de marteau ». Il a fallu ensuite que les avocats de la défense demandent un complément à ce rapport d’autopsie car l’heure de la mort n’y figurait pas ! Il a été dit ensuite entre 15H et 21H. On peut dire que cette large fourchette correspond, d’une certaine façon, aux dires de Mme Lecomte puisque l’heure la plus tôt prend en compte le problème digestif et que l’heure la plus tardive prend en compte le fait que la rigidité n’était pas installée.

 Il s’est donc bien passé quelque chose en milieu d’après-midi quand Laurent n’était pas sur place ; Laurent a donc bien essayé de réanimer Catherine qui n’était pas encore décédée. D’une certaine manière, la première autopsie le dit donc aussi.

Publicités

Posted in Uncategorized | Commentaires fermés sur Une première victoire